Amplifier for Art, Science and Society
  • Open Air Cinema

Open Air Cinema 2022 – Cosmos

Location

Agora Lombard Odier

Samedi
24.
22:00
 
 
Mercredi
28.9.22
22:00

Dans le cadre de sa nouvelle exposition Cosmos Archaeology: Explorations in Time and Space, EPFL Pavilions présente cinq soirées de projections en open air autour du thème de l'espace et de l'astrophysique, en collaboration avec le Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF), le Lausanne Underground Film & Music Festival (LUFF) et le Ciné-club UNIL.

En cas de mauvais temps: la projection est déplacée au Forum du Rolex Learning Center!

2001, l'Odyssée de l'espace, Stanley Kubrick

2001, l'Odyssée de l'espace, Stanley Kubrick

Les Particules, Blaise Harrison

The American Astronaut, Cory McAbee

The American Astronaut, Cory McAbee

Ikarie XB-1, Jindrich Polák

Ikarie XB-1, Jindrich Polák

Voyage of Time, Terrence Malick

Voyage of Time, Terrence Malick

Samedi 24 septembre, 22:00
Nuit des Musées 2022
En collaboration avec le Ciné-club UNIL

2001, l'Odyssée de l'espace

Stanley Kubrick, Royaume-Uni/Etats-Unis, 1968, 148’


L'humanité découvre un objet mystérieux enfoui sous la surface de la lune et part à la recherche de ses origines avec l'aide de HAL 9000, le super ordinateur le plus avancé du monde. Symphonie du futur, 2001: L'Odyssée de l'espace, adaptation d'une histoire d’Arthur C. Clarke, repoussa les limites narratives et les effets spéciaux de l’époque pour devenir une méditation extraordinaire sur l’humanité et la technologie.

  • Dimanche 25 septembre, 20:30
    En collaboration avec le NIFFF

    Les Particules

    Blaise Harrison, Suisse/France, 2019, 98’


    Voisin de l’accélérateur du CERN, P.A. vit son adolescence avec toutes les interrogations et sentiments liés. La physique subatomique propulsera son expérience de l’existence par-delà le réel. Les Particules opère un fascinant glissement de l’approche naturaliste au dérèglement fantastique de tous les sens. Avec son casting composé en grande partie d’acteur·trices non-professionnel·les, la première fiction de Blaise Harrison capte avec une impressionnante précision la complexité d’un âge fait de mutations tout en la ponctuant de touches poétiques.

  • Lundi 26 septembre, 20:30
    En collaboration avec le LUFF

    The American Astronaut

    Cory McAbee, Etats-Unis, 2001, 91’


    Samuel Curtis, transporteur sidéral, est un cow-boy solitaire portant cuir et barbe de trois jour qui sillonne l’espace à bord de son vieux rafiot fatigué. Un espace peuplé de mâles suants et de camionneurs intergalactiques pour qui la gent féminine n’est qu’un souvenir impossible. Pourtant celle-ci existe, recluse sur une planète qui lui est entièrement destinée, isolée de toute menace masculine. La mission de Curtis pourrait être simple: déposer sur cet astre une machine à cloner un homme, mais c’est sans compter sur l’acharnement d’un professeur fou lancé à ses trousses. Comédie musicale de SF à la bande son rock’n roll, hommage au cinéma des années quarante, humour entre les Trois Stooges et Samuel Beckett, autant d’ingrédients qui ont élevé ce film méconnu à connaître un véritable culte parmi ses défenseurs. Sacré meilleur long métrage au LUFF 2003, The American Astronaut est la preuve que la SF ne nécessite pas de budget pharaonique pour briller, mais d’idées et de talent.

  • Mardi 27 septembre, 20:30
    En collaboration avec le NIFFF

    Ikarie XB-1

    Jindrich Polák, Tchécoslovaquie, 1963, 88’


    L'an 2163. Le vaisseau spatial IKarie XB-1 entreprend un long voyage à travers le cosmos à la recherche de vie sur une planète d’Alpha du Centaure. Mais l’équipage se retrouve confronté à d’étranges événements, de la découverte d’un vaisseau abandonné à l’influence d’un étrange astre noir… Considéré comme le premier film de science-fiction tchèque, Ikarie XB-1 et un bijou cinéphilique dont la poésie plastique et le scénario préfigurent des films comme Alien et Silent Running.

  • Mercredi 28 septembre, 20:30
    En collaboration avec le Ciné-club UNIL

    Voyage of Time

    Terrence Malick, Eats-Unis, 2016, 46’


    Une célébration de l'univers, montrant l'ensemble du temps, de son début à son effondrement final. Ce film examine tout ce qui s'est passé pour préparer le monde qui se tient devant nous aujourd'hui : la science et l'esprit, la naissance et la mort, le grand cosmos et les minuscules systèmes de vie de notre planète. Mosaïque symphonique d'une grandeur extatique, narrée par Brad Pitt, Voyage of Time saute de l'aube de l'univers à l'âge des dinosaures et au-delà.

E.T., l'extra-terrestre projeté au NIFFF. Photo: Miguel Bueno

Séance du LUFF au Casino de Montbenon, Lausanne. Photo: Joao Monteiro.

Séance du Ciné-club UNIL au Vortex.

Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF)
www.nifff.ch
Créé en 2000, le Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF) est devenu en 21 éditions un rendez-vous cinématographique incontournable. Cet événement est consacré principalement à un genre cinématographique spécifique : le fantastique. Cet axe principal est complété par deux autres thématiques complémentaires : la création digitale et le cinéma asiatique. Seul festival en Suisse dédié au fantastique et à ses genres connexes, le NIFFF possède une identité forte et unique et son approche originale du genre assure la qualité et le prestige international de sa programmation.
Le concept de « fantastique » sur lequel repose la programmation du NIFFF est très large : est fantastique tout film qui transgresse la « réalité ordinaire ». Cette approche lui permet de programmer une très grande variété de films: du blockbuster au film d’auteur·e, de la comédie noire à l’imagerie digitale. Le but du festival est de révéler le dynamisme actuel du fantastique ainsi que son rôle essentiel dans l’histoire du cinéma d’ici et d’ailleurs.

  • Lausanne Underground Film & Music Festival (LUFF)
    www.luff.ch
    Le Lausanne Underground Film & Music Festival (LUFF) s’applique depuis maintenant vingt-et-un ans à ne pas caresser son public dans le sens du poil, en proposant un programme de projections et performances qui passent, volontairement ou non, sous les radars des monopoles. Le programme cinéma déterre des perles tout en brisant les barrières des genres et le programme musique enterre la musique par la musique (l’absence du M dans l’acronyme dit très bien cette heureuse dissolution de et par la musique). Mais comment rendre accessible au plus large public possible ces propositions aventureuses, critiques, peu visibles ou franchement inaudibles sans que le LUFF ne devienne un radar parmi les autres? C’est peut-être grâce à son mélange unique d'expressions artistiques et de propositions engagées, mais aussi à son fonctionnement interne à l’année, 40 responsables de secteurs toutes et tous bénévoles qui élaborent ensemble des utopies dans un laboratoire organisationnel improbable, que le LUFF parvient à remplir sa mission: dé-nicher pour les rendre accessible à un large public, crier haut et fort que d’autres pratiques visuelles et sonores existent en dehors des réseaux commerciaux et autoritaires de production, distribution et diffusion.

  • Ciné-club UNIL
    www.asso-unil.ch/cineclub
    Fondé dans les années 1950, le Ciné-club universitaire de Lausanne est une association culturelle incontournable sur le campus de Dorigny. Chaque semestre, il élabore un cycle de projections thématique, avec ArtePoly, des séances avec des invité·es, ou encore un ciné-concert lors du Festival Fécule. Les membres du Ciné-club participent également à la programmation et l’animation d’événements organisés en collaboration avec des associations, cinémas ou festivals de la région. Ensemble, ils et elles défendent des œuvres esthétiquement et thématiquement importantes, ainsi qu’un accès à la culture pour toutes et tous.